Rétrospective 2016

COLLOQUE : CHANGE OF SCENE. REFRAMING COOPERATION
Du 12 au 14 Octobre la Robert Bosch Stiftung et le centre allemand de l’Institut du Théâtre (ITI) ont rapproché les projets de coopération des tours de subvention 2015 et 2016 pour une réunion de travail à Berlin.

Prélude le 12 Octobre 2016
En prélude et en tant que Get-Together du colloque les artistes du collectif matthaei und konsorten ont invité ensemble avec des artistes du Maroc et de la Jordanie à un Urban Walk COMMON SPACE ABC à travers Berlin-Kreuzberg. Le Walk a composé le point final du projet COMMON SPACE ABC, dans lequel des bilans de recherche et de débat, field recordings ainsi que l’input scientifique de trois ans de recherche à Amman, Casablanca et Berlin étaient assemblés.

Aperçu dans le paysage de projet
Le tour installatif « Walk the talk » a donné une plate-forme à des projets financés du dernier et récent cycle de subvention afin de présenter leurs projets à la fois aux autres projets de cooperation et également au public. 16 projets de coopération se sont présentés en huit stations en utilsant des images, du son et la performance. Pour savoir plus sur les projets représentés, cliquez ici:
Walk the talk – présentation des projets de coopération

Dans l’ensemble, les participants des 16 projets de cooperation représentés lors du colloque Change of Scene. Reframing Cooperation venaient de l’Albanie, de l’Algérie, de l’Arménie, du Maroc, de la Pologne, de la Roumanie, de la Russie, de la Serbie, de l’Ukraine et de la Hongrie.

La question « Est-ce que la collaboration artistique peut-elle jamais travailler ? » a constitué un deuxième accent le jeudi. Avec leurs keynotes la curatrice  polonaise Anda Rottenberg et  la manager culturelle  égyptienne  Basma El Husseiny se sont approchées avec deux points de vue différents sur cette question. Tandis que Anda Rottenberg s’est axée  sur le dévelopment historique des arts de spectacle, Basma El Husseiny s’est interrogée de quelle manière mésurer l’équité des projets culturels internationaux, en particulier dans le contexte d’un déséquilibre persistant entre les institutions européennes et arabes. Dans le débat suivant avec l’experte de l’Europe du Sud-Est Gemma Pörzgen les stratégies possibles des coopérations internationales ont été discutées.

Rencontre. Échange. Expérience
Le troisième jour était dediqué à la discussion profonde entre les artistes invités, les experts et invités dans trois ateliers parallèles sur les défis et besoins des coopérations internationales qui se posent dans leur pratique quotidienne. Ils ont abordé, entre autres, les problèmes  de   visa; comment traiter les inégalités entre les partenaires (à l’échelle du financement et de l’infrastructure, etc.) ; la responsabilité de l’artiste et les aspects de la communication interculturelle.

Savoir plus
Programme
Galerie